­
© Association French Lines

Transatlantiques, l’épopée graphique des paquebots de légende

Domaines

Arts décoratifs

Affiche de Wilquin

Transtlantiques

L’épopée graphique des paquebots de légende

Le Musée de l’imprimerie présente jusqu’au 1er septembre 2013 une exposition consacrée aux imprimés qui ont accompagné l’essor des traversées transatlantiques.

Pour la première fois, le thème des voyages et des croisières, développé sous le regard de la communication graphique, donne l’occasion de découvrir des documents spectaculaires, de l’étiquette de bagage à l’affiche lithographique grand format.

Une brochure de la Compagnie générale transatlantique

Une aventure française

Les grandes compagnies maritimes sont apparues au milieu du XIXe siècle, particulièrement la Compagnie Générale Transatlantiques (CGT), fondées par Emile et Isaac Pereire, deux saint-simoniens déjà investis dans le transport ferroviaire.Avec l’aide de l’État, ils construisent et affrètent des paquebots. D’abord à vocation postale, les compagnies évoluent vers l’échange de fret et bientôt le transport de passagers.Elles sont au premier plan dans les années 1920, au moment où des millions d’Européens embarquent vers le rêve américain.Une fois enrichis, ces anciens migrants souhaiteront revenir vers la terre natale, mais en voyageant sur les ponts supérieurs et dans des cabines de première classe.Les compagnies maritimes, dont la CGT, vont allier le raffinement européen et le confort de l’hôtellerie américaine, développant ainsi de nouveaux usages pour les transports, créant une nouvelle civilisation des loisirs orientée vers un tourisme de luxe.

Quand l’imprimerie prenait le bateau

Le Journal de l’Atlantique, imprimé à bord des paquebots.

Les transports maritimes offrent un exemple particulièrement frappant de la manière dont les imprimés ont contribué au développement d’un secteur clé de l’économie, tout en influençant le graphisme de l’époque.Tout comme les grandes administrations publiques émergentes du XIXe siècle, les compagnies maritimes ont généré une foule d’imprimés de toutes sortes, corollaires naturels de la gestion et de l’expansion de leurs activités.Plus ou moins utilitaires, souvent luxueux, destinés pour la plupart à un usage éphémère, ces imprimés sont les témoins éloquents et parfois spectaculaires de l’essor de la société de l’information ; ils l’exaltent et s’en nourrissent tout à la fois.

Une masse considérable de documents a ainsi été produite dans le sillage des compagnies maritimes, de l’étiquette de bagage au bordereau d’embarquement, du menu de gala au plan de bateau, des plaquettes publicitaires et affiches lithographiques aux journaux imprimés à bord…

 

Grâce à French Lines, un saisissant panorama des imprimés maritimes

Le rêve américain a inspiré de nombreux artistes.

Clémence Ducroix, responsable scientifique des archives de l’Association French Lines (Le Havre) qui conserve la mémoire des compagnies maritimes françaises, est commissaire de l’exposition aux côtés d’Alan Marshall, directeur du Musée de l’imprimerie.Grâce à ce partenariat qui a permis de glaner des trésors dans les kilomètres d’archives de l’Association, des documents exceptionnels sont présentés : portraits et maquettes de navires de 1866 à 1950, albums illustrés et brochures souvenir offerts par la CGT aux passagers de première classe ; magazines, prospectus, plaquettes, dépliants, journaux imprimés à bord ; carnet à souche, télégrammes, registres de passagers, billets de passage, papier à en-tête, calendriers, actions de la compagnie, carnets de chèques à l’effigie des bateaux.Les affiches des plus grands artistes sont aussi du voyage : Cassandre, Paul Colin, Jean Auvigne, Albert Sebille. L’exposition permettra aussi d’admirer des maquettes de paquebots, de la vaisselle au chiffre de la CGT, divers objets publicitaires.

Et une croisière transatlantique à gagner !

Une croisière sur Queen Mary 2 pour vous évoquer celles de French Lines.

La compagnie Cunard, dont plusieurs affiches seront également présentées dans l’exposition grâce au prêt d’un collectionneur privé, a été l’une des principales concurrentes de la Compagnie Générale Transatlantique.Toujours active sur les mers, la compagnie Cunard et la société Selectour Voyage offrent aux visiteurs qui participeront à un tirage au sort la possibilité de s’embarquer pour une croisière transatlantique.

Exposition jusqu’au au 1er septembre 2013

Mercredi au dimanche inclus de 10h 30 à 18 h

Pour les groupes les mardis sur réservation au 04 37 23 65 43

13 rue de la Poulaillerie 69002 Lyon (métro Cordeliers)

04 78 37 65 98

www.imprimerie.lyon.fr