­
©

Alfons Mucha et les Bergès, une amitié

Domaines

Beaux- Arts

Mots clés

affiche

Calendrier publicitaire, Alfons Mucha, 1897, coll. Bibliothèque Forney, Paris

Comme de nombreux industriels à la fin du XIXe siècle, Aristide Bergès et sa famille entretiennent un lieu privilégié avec l’art de leur époque. L’Art nouveau est ainsi à l’honneur dans la maison à travers les décors, les papiers peints qui couvrent les murs et, de façon inattendue, avec plusieurs œuvres d’Alfons Mucha, chef de file de ce mouvement artistique et ami des Bergès.

Nous ne connaissons pas les circonstances précises qui amènent la famille à rencontrer Alfons Mucha. Maurice Bergès, fils cadet d’Aristide et peintre à ses heures, est sans doute à l’origine de ce rapprochement.

A travers le prisme de l’amitié, l’exposition offre un nouvel éclairage sur cet artiste. Sa relation avec les Bergès témoigne d’une époque où monde de l’industrie et des arts sont intimement liés. Outre des œuvres inédites issues des collections du musée, près d’une vingtaine d’affiches ayant fait la renommée internationale de ce maître de l’Art nouveau sont présentées, notamment grâce au prêt de la bibliothèque Forney à Paris.

Affiche publicitaire, Alfons Mucha, vers 1900, coll. Maison Bergès-Musée de la Houille blanche

L’exposition « Alfons Mucha et les Bergès, une amitié » présentée au musée du 27 avril au 16 septembre 2018 (inclus) puise sa singularité dans cette histoire intimiste et insolite.