­
© Musée Universitaire de Météorites

Le Musée Universitaire de Météorites

Déjà avec plus de 3000 visiteurs le Musée Universitaire de Météorites a réussi sa première année, il a été inauguré le 12 février 2016 par Mr le ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement, Mamoun Bouhadhoud, le wali de la région de Souss-Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Outanane, Zineb El Adaoui, du président du Conseil régional, Brahim Hafidi, du président de l’Université Ibn Zohr, Omar Halli, des élus et de plusieurs personnalités civiles et militaires. Comme pour toute première, le doute et les incertitudes sont toujours enjeu. Mais une fois de plus, le projet a encore étonné quant à la fréquentation absolument inattendue dans ce magnifique lieu qu’est le nouveau complexe universitaire Ibn Zohr, fréquentation par un public très varié largement présenté par les étudiants et les élèves. On note aussi une présence soutenue des associations d’amateurs et professionnels, nomades, chercheurs scientifiques ainsi que le grand public, pour découvrir et admirer notre collection de météorites. C’est une occasion pour comprendre le phénomène des météorites : D’où proviennent-elles? Comment les classer? Où peut-on les trouver? Comment les identifier? 

Le succès du musée de météorites est indéniable, c’est ce qu’on appelle un démarrage en trombe. Un grand nombre de néophytes se sont pressés entre les vitrines de météorites depuis février 2016, date d’ouverture du musée, pour satisfaire leur curiosité sur ce monde céleste et mieux connaître, comprendre, voir et même toucher les météorites. Cette exposition présente des météorites et impactites marocaines et étrangères, spécialement un échantillon de Tissint, la météorite martienne tombée le 18 juillet 2011 dans la région de Tata (Maroc) et un échantillon de Tcheliabinsk, désigné par l’Union Astronomique Internationale comme super-bolide de Tcheliabinsk (Russie), ainsi que d’autres météorites authentiques: des fragments de l’astéroïde Vesta roches de 4,5 milliards d’années et même une météorite lunaire. Dans le programme de cette manifestation figurent également, des conférences animées par des enseignants chercheurs sur les météorites, des soirées d’observation du ciel au moyen d’un télescope professionnel et des séances d’expertise gratuites de météorites.

Les membres de l’Association « Musée Universitaire de Météorites » remercient très fort les enseignants et les étudiants de l’Université Ibn Zohr pour leur contribution massive, le public qui s’est déplacé, les partenaires qui ont apporté leur soutien et les services techniques pour leur participation à la réussite de cette première à l’échelle de l’Afrique et du monde Arabe.